Présentation

La question de la promotion de la santé sexuelle et reproductive des filles/femmes se pose aujourd’hui avec acquitté, au regard de l’expansion sans cesse croissante de la pandémie du VIH/sida et autres maladies sexuellement transmissibles très courantes. Face à l’absence de ressources suffisantes pour financer de vastes programmes de santé, il devient impératif de valoriser des expériences novatrices qui répondent aux attentes et aux spécificités des filles et femmes.

En effet, le continent doit relever plusieurs défis en matière de santé. Les filles et femmes, qui ont presque toutes subie la fatidique épreuve de l’excision, continuent encore d’être la proie des grossesses non désirées et des avortements à risque.

Quant à la planification familiale, elle n’est pratiquée que par une minorité de la population alors que chaque filles et femme est susceptible de donner naissance à près de six enfants au cours de sa vie. Dans ce contexte, les populations vulnérables, comme les jeunes filles et les femmes, constituent les cibles prioritaires des projets en cours.

Au cœur des raisons qui ont motivé l’AIW à s’engager dans l’offre de services adaptés aussi aux besoins des jeunes filles, figure en bonne place le fait que ces dernières constituent une catégorie de personnes sexuellement actives. En effet, la plupart des jeunes filles ont déjà eu des rapports sexuels en étant mineur et ont aussi donnée naissance durant cette période.

Par ailleurs, plusieurs études ont mis en évidence le fait que le niveau d’information et d’éducation sexuelle était très faible au niveau de la cellule familiale et l’introduction de son enseignement à l’école reste tardive. Ayant constaté également le manque de services adaptés aux jeunes et le besoin élevé en information, l’AIW s’engagé à la mise en place d’un centre d’information.

Objectif :

Contribuer à l’amélioration de la santé des filles et femmes en les éduquant à un mode de vie saine.
Le programme a pour but d’accroitre le taux d’accès aux services de santé de qualité pour les filles et femmes en vue de réduire le taux de mortalité des femmes liées á leur santé. Le programme repose sur les axes essentiels suivants:
• Lutte contre les Mutilations Génitales Féminines
• Lutte contre les violences faites aux filles et femmes
• Hygiène
• Préventions et lutte contre les Infections Sexuellement Transmissibles